Les gens qui jurent le plus seraient plus intelligents que les autres


Vous appréciez sans doute utiliser des noms d’oiseaux à tout bout de champ, ne serait-ce que pour vous soulager. Et vous avez sans doute entendu quelqu’un de plus vieux que vous, vous dire avec le doigt levé comme pour vous avertir :

« On ne dit pas de gros mots, c’est vulgaire »

« C’est le signe d’un manque de vocabulaire »

« Les gros mots c’est pour les gens bêtes »

Et peut-être qu’à ce moment là, vous vous êtes sentis coupable et vous êtes tombés d’accord avec eux, tout en pensant leur faire un doigt d’honneur dans votre tête. Réjouissez-vous, la science vient de donner tord à ces donneurs de leçons.

De nouvelles « recherches » viennent d’être publiées dans le journal des Sciences du langages. Être de ceux qui jurent beaucoup n’est pas un signe de faiblesse : jurer c’est un signe d’intelligence verbale.

L’étude, qui fut menée par plusieurs psychologues du Collège Marist et du Collège des arts libéraux du Massachusetts, a découvert que ceux qui disent plus de gros mots auraient un langage plus développé que ceux qui n’en disent pas.

giphy

Ils en sont arrivés à cette conclusion en opposant deux théories populaire :

  • Une des idées reçue dans le monde de l’expression et du langage, est que les mots un peu tabous sont employés par certaines personnes car elles ne trouvent pas de meilleurs moyens pour exprimer leurs idées, en résumé : elles parlent comme cela car elle manquent de vocabulaire.
  • Un autre idée serait que l’aisance existe en tant qu’aisance peu importe le sujet de la discussion – c’est pourquoi il n’y a aucune raison de proposer un lexique varié et facile d’accès pour les mots tabous en opposition à un mot neutre émotionnellement parlant.

Pour vérifier cette théorie, les chercheurs ont demandé aux participants de l’étude de donner en 60 secondes autant de gros mots qu’ils pouvaient. Puis, le même test a été effectué mais sur des sujets de discussion plus commusn comme une liste de nom d’animaux.

Si les vielles croyances sur les jurons étaient vraies alors les participants auraient eut du mal dans la seconde partie de l’épreuve hors c’est le contraire qui est arrivé.

Au lieu de cela, ceux qui arrivaient à donner une longue liste de gros mots étaient aussi ceux qui donnaient les plus longues listes de mots associatifs, démontrant ainsi que l’intelligence n’est pas basée sur le vocabulaire ni le lexique des gens.

giphy (1)

Tout bonnement putain d’incroyable non ?

Les chercheurs ont classé les différents types de jurons par catégories, telle que « insultes », « termes péjoratifs », « termes sexuels ». Ils ont aussi pu déterminer que « Les gens qui usent des mots tabous comprennent aussi bien les expressions générales que les expressions plus nuancées et avec des sens variés pour pouvoir insulter de manière plus appropriée ».

En terme plus simple, cela signifie que jurer est un signe d’intelligence verbale, plus qu’une simple lacune linguistique. Ce qui est une aide professionnelle considérable sans compter un avantage en société.

Alors si vous sentez l’envie en vous qui grimpe de crier des insultes, lâchez vous, c’est simplement un surplus d’intelligence qui ressort.

gif-merde-putain-chiottes-les-visiteurs-lemercier

Et promis on se fout pas de vos gueules bordel.


----- PUBLICITE -----